Skip to content

Yoga Nidra et Sankalpa

12 septembre 2016

Vishnou-en-yoga-nidra-

Illustration :
Seigneur  Narayana qui repose sur Ananta en éternel Yoga Nidra

[Vishnou est en train de créer notre monde et nous-mêmes, en pratiquant Yoga-Nidra sur le serpent Ananta, celui qui n’a pas de fin.]

***

Le YOGA NIDRA, sommeil avec conscience lucide sans oubli de soi ni du monde extérieur, est une technique de passage entre le conscient et le subconscient.  Cette pratique agit sur nos tensions profondes -physiques, mentales et émotionnelles-, ces trois types de tensions étant la cause de nombreux désordres – maladies, inhibitions, complexes, anxiétés- et de toutes sortes de souffrances.

La pratique de Yoga Nidra suit un ordre très précis, qui nous fait traverser l’un après l’autre les différents corps (physique, pranique, mental,  psychique et causal).

Nous nous déconnectons de la conscience de veille plutôt extravertie,  laissant de côté l’intellect et ne cherchant à fonctionner qu’au niveau des sensations.

« L’égo n’a plus à satisfaire notre esprit critique, et cesse de censurer les impulsions qui remontent de l’inconscient car on nous demande de laisser de côté l’intellect et de fonctionner seulement au niveau des sensations. Dans le Yoga Nidra on laisse s’exprimer ses frustrations et ses désirs contrariés dans le but de réduire les tensions,  et l’énergie qui sous-tendait ces désirs est libérée pour d’autres usages. Le Yoga Nidra nous amène à un état de rêve « auto-induit » , c’est à dire créé selon des directives (les images). Le fait de passer régulièrement en revue le contenu de l’inconscient, réduit de beaucoup le potentiel d’anxiété et amène dans notre être profond une plus grande harmonie. C’est un coup d’arrêt donné au pessimisme et à la dépression, un stimulant pour l’efficacité et la joie. Notre vie devient une expression de santé mentale et physique. Le but est donc de s’adresser directement au subconscient sans qu’interfère le conscient comme d’habitude. »  Swami Satyananda.

***

Le SANKALPA est une résolution, un désir profond de se transformer.

Dans son sens étymologique il signifie : parole de vérité.

Parole qui englobe un désir profond, qui englobe tout l’être.

« Lorsqu’on le dit et qu’on l’entend, on est sûr de sa force et on en ressent de la joie »

Swami Satyananda.

On le prononce en début et en fin de Yoga Nidra, dans les moments de passage entre conscient et subconscient,

ainsi que le soir en s’endormant et le matin.

C’est un désir et un ordre direct donné par le conscient au subconscient. La puissance du subconscient finira par faire réaliser cet ordre et cela se manifestera d’une manière effective dans votre comportement.

Chacun peut remodeler sa propre structure mentale.

Il n’est aucune personnalité qui ne puisse être transformée et aucune peur, ni obsession si  profondément enracinées qu’on ne puisse éliminer.

Procéder ainsi :

Formuler en une phrase courte et claire son Sankalpa. Trouver une formulation positive pour poser son intention de progrès.

Le prononcer en le percevant avec force et émotion. S’engager avec détermination dans ce choix.

« Tout dans la vie peut échouer, mais jamais, jamais un Sankalpa répété au début et à la fin de Yoga Nidra »

Swami Satyananda.

Visnu Nârâyana reposant sur le serpent de l'éternité, Ananta - Tamil Nâdu - XVIIème-XVIIIème siècle - Basalte.
Visnu Nârâyana reposant sur le serpent de l’éternité, Ananta – Tamil Nâdu – XVIIème-XVIIIème siècle – Basalte.

***

Ateliers un vendredi par mois. Prochain atelier le 16 septembre.

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :